19 avril 2016

De bric et de broc

Quand je suis à la cantine, je demande toujours que l'on me passe le broc d'eau, et à chaque fois, je me dis que ce mot est tout de même bien étrange, avec son C silencieux et sa monosyllabe. En effet, le TLF confirme mes interrogations : selon les époques, on prononce [bro] ou [brok], et j'apprends au passage que le C final de "cric" n'est pas censé se prononcer non plus... Seules des locutions du type "de bric et de broc", "cric-crac" ou "croc-en-jambe" sonorisent ce fameux son [k]. En outre, l'étymologie du mot est très floue.... [Lire la suite]
Posté par Yuzu à 12:32 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,

12 octobre 2015

Accords et désaccords

Depuis début septembre, je vois une affiche qui me fait loucher : La phrase complète est : "Les membres du club ont remporté 25 première place etc" J'ai interrogé les responsables, qui me disent s'être posé la question de l'accord ou non. Leur argument est le suivant : à chaque concours sportif, on ne peut remporter qu'une seule première place, qu'une seule deuxième place, et ainsi de suite. Il y aurait 25 x 1 première place, par exemple. Mais si je reste logique, une première place cumulée plusieurs fois, cela fait malgré tout... [Lire la suite]
Posté par Yuzu à 15:30 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,
07 septembre 2015

Il y a plusieurs Saussure à mon pied

Au carrefour du Bistro 21 dont j'ai parlé hier, il y a la rue Félicité (j'adore ce nom de rue !) et la rue Saussure. Dans ma petite cervelle de littéraire, il ne pouvait s'agir que de Ferdinand de Saussure, linguiste qui a sévi au XXème siècle, et que l'on m'a obligé à lire (Cours de linguistique générale, chez Payot). Mais, sous le panneau portant son nom, je vois ceci : Et là, c'est le choc : quoi, il y a plusieurs Saussure célèbres ?  On nous cache des choses, je vous le dis.  
Posté par Yuzu à 13:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
02 septembre 2015

Métanoïa toi-même !

Derrière ce joli mot grec (forcément), se cache une notion philosophique, théologique et psychologique plutôt jolie : je devais deviner le sens de ce mot dans une devinette lancée par une amie. C'est l'étymologie qui m'a beaucoup aidée. Au final, il s'agit d'un changement d'ordre intellectuel qui permet de voir les choses autrement, d'adopter un autre regard radicalement différent. Cette transformation, ce dépassement de soi est particulièrement positif et la métanoïa va de la conversion à la repentence, en passant par le... [Lire la suite]
Posté par Yuzu à 17:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
01 avril 2015

Mathématicienne nouvelle

Un matin de la semaine dernière, je me suis réveillée en ayant en tête un mot : "fractale". J'étais évidemment intriguée, puisque je me doutais que ce terme relevait du champ scientifique. Même si j'ai beaucoup d'admiration pour les sciences, on ne peut pas dire que j'aie brillé en mathématiques dans ma scolarité... (Doux euphémisme). D'où mon étonnement. Vérifiant la définition sur le net, à laquelle je ne comprends pas grand-chose, je laisse de côté cette incongruité lexicale, tout en me disant que c'est très beau, une fractale. ... [Lire la suite]
Posté par Yuzu à 10:25 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,
10 février 2015

Toquée du futur

Depuis quelque temps, je fais une fixation sur ce que je considère comme une faute : l'usage du futur dans une phrase au passé. Exemple concret : "Charles Bovary rencontra Emma chez son père. Il va tomber amoureux d'elle." La formule n'est déjà pas heureuse ("il va"), mais s'avère erronée, selon moi : il en tomba amoureux, et voilà tout. En effet, Charles est tombé en amour, comme disent les Québecois, dans le passé, même si cette action est successive à une autre, plus éloignée dans le temps. C'est comme un futur dans le passé... [Lire la suite]
Posté par Yuzu à 09:33 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,
06 janvier 2015

Les voies linguistiques sont impénétrables

Parfois, sans que je sache pourquoi, des mots surgissent dans mon esprit et tournent en boucle. Dernièrement, en montant sur mon scooter, ce fut "algarade" qui me sauta au cerveau. Puis, en allant au travail, l'expression "roupie de sansonnet". Freud, c'est quand tu veux.
Posté par Yuzu à 09:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,